Assurance vie : à partir de quel âge peut-on souscrire un contrat ?

Publié le : 02 avril 20214 mins de lecture

Pourvoyant une constitution d’épargne, l’assurance vie permet de maintenir les revenus de l’assuré à la retraite. Elle finance également les enfants du souscripteur. Cette couverture peut être souscrite à tout âge. Certaines fourchettes d’âge pour une assurance vie sont quand même conseillées aux clients. En tout cas, il est nécessaire de bien comparer les offres des assureurs.

Quand souscrire un contrat d’assurance vie ?

Les compagnies d’assurance n’imposent pas d’âge pour une assurance vie. L’assuré peut souscrire à l’offre à tout âge, à 20 ans, à 30 ans, à 40 ans, à 70 ans, etc. Tout dépend de la stabilité de revenus et des besoins de l’individu ou de sa famille. Notez que la couverture concerne à la fois l’assuré et ses proches. Si la loi reste muette sur le sujet, certains assureurs limitent les souscriptions pour les seniors. La Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA) recommandent le refus de souscription à partir de 85 ans. Bref, vérifiez les clauses stipulées par la compagnie d’assurance avant de souscrire à la formule. Le contrat d’assurance-vie est aléatoire. Son exécution varie selon la durée de vie humaine.

Déconseillée aux personnes âgées

Certes, il n’y pas une limite d’âge pour une assurance vie, mais la formule ne doit pas être souscrite par une personne âgée au risque de fragiliser la souscription du contrat. Plus l’assuré cotise tôt, plus la somme est longue, ce qui pourvoit un placement plus intéressant surtout pour le rachat soumis à une fiscalité avantageuse.

Ce produit d’épargne est ajusté à tous les objectifs. Il est idéal pour financer un projet à moyen terme ou préparer la retraite. La couverture est principalement prisée pour les nombreux avantages qu’elle offre notamment la fiscalité allégée qui attire plusieurs profils.

Principe de fonctionnement de l’assurance vie

Le principe de fonctionnement de l’assurance vie est assez simple. Après l’ouverture du contrat, l’assuré doit verser un premier versement. Il peut alimenter l’épargne suivant a propre capacité avec des versements réguliers (ou non). Il n’y a pas de limite de montant. À l’échéance de l’accord, les bénéficiaires (y compris l’assuré) obtiennent les sommes investies augmentées des plus-values. Il est plus intéressant d’épargner durant au moins 8 ans. Le souscripteur peut néanmoins accéder à l’épargne à tout moment via les rachats. Plus il souscrit l’assurance tôt, plus il reçoit des résultats intéressants et des avantages fiscaux préférentiels. Ouvrir un contrat d’assurance à un enfant (voire un bébé) pourrait ainsi s’avérer pertinent. Dans ce cas, l’épargne pourrait être ouverte au nom du descendant et alimentée par un membre actif de la famille pendant plusieurs années.

L’argent placé dans un contrat d’assurance vie est-il bloqué ?
Assurance vie : est-ce que le conjoint sera bénéficiaire automatiquement ?

Plan du site